Présentation En 1975, Yves ANGELLOZ, kinésithérapeute et professeur de  culture physique, organisait avec des amis médecins, kinésis, pharmaciens,  dentistes, professeurs d’EPS, les premiers championnats de France de  cyclisme, d’athlétisme et de ski, par catégories d’âge, au niveau du corps de  santé. Le succès de ces championnats prouvait tout l’intérêt des  compétitions sportives à tous les âges de la vie pour une motivation  permanente à la pratique régulière de l’activité sportive Confronté aux problèmes de santé physique chez les jeunes sportifs  dûs au sur entraînement, confronté aussi aux problèmes de santé physique et moral des anciens grands du sport et aux problèmes des maladies ( cardio-  vasculaires, obésité, rhumatismales, dépressions…) liées essentiellement à l’ inactivité physique dans nos société de plus en plus sédentarisées, il écrit en 1981 un livre sur le sport et la santé préfacé par Alain BOMBARD dont l’  objectif  est « le sport compagnon de toute la vie »         En effet, quand Pierre de COUBERTIN a rénové les Jeux Olympiques en 1896, seuls certains privilégiés  pouvaient pratiquer le sport. La majorité des gens travaillaient plus de 12 heures par jour dans les champs ou à la mine  pour assurer leur subsistance et ils n’avaient sans doute pas le temps et l’envie d’aller le soir,  par exemple, faire un 5000 mètres pour s’entraîner. Au fil des organisations les Jeux Mondiaux de la Paix  sont devenus, avec toute la modestie de leur jeune âge, les Jeux Olympiques pour tous, puisque dans leurs dernières éditions, ils ont rassemblé des milliers de participants de plus de 80 nationalités. ©JEUX MONDIAUX DE LA PAIX  Concept : CIJMP2011-BAL    En 1983, il met en place avec ces mêmes amis du corps de santé,  professeurs et hommes et femmes de tous bords, tous sportifs pratiquant,  tous animés d’un esprit humanisme et citoyens du monde les premiers  Jeux Mondiaux de la Paix qui étaient l’application concrète sur le terrain des  philosophies développées dans son livre. Ces Jeux sont en définitive  l’adaptation des Jeux Olympiques à nos sociétés modernes où l’homme a  conquis le droit,  grâce au développement des sciences et des techniques, de se libérer en grande partie de son temps de « travail routinier » pour  se consacrer aux tâches nobles de l’imagination, de la créativité, de son  bien- être et de sa personnalité. Le commandant COUSTEAU leur disait : «  Professionnel, c’est du spectacle, Amateur c’est la santé continue » Mais que sont les Jeux Mondiaux de la Paix